Le pain gâteau c’est encore un truc typique du Nord, ce n’est pas du pain, ce n’est pas un gâteau … et oui, c’est entre les 2 !

Tout d’abord, la levure utilisée ici est de la levure fraîche de boulangerie et non de la levure chimique, en fait c’est une pâte levée sucrée drôlement bien améliorée ! La pâte reste vraiment liquide, comme celle d’un gâteau !

juin-2011-0068.JPG

Ma grand mère maternelle a eu … bon, on en a déjà parlé ici avec la mousse au chocolat de Marie-Françoise, donc pour vous en dire un peu plus, mes grands parents étaient “paysans”, une ferme, du blé, des vaches, des poules … et du pain gâteau pour le 4 heures !

Ma mamie ajoutait des raisins secs, moi mes filles n’aime pas ça donc on les a enlevé … à vous de voir si vous voulez en ajouter une poignée. On le dégustait donc pour le goûter avec le bon beurre de la ferme et une louche de confiture maison dessus et un bol de chocolat chaud … jamais un plat ne m’a autant rappelé ma mamie que ce pain gâteau dégusté au petit déj’ ce matin !

Je l’ai préparé hier soir dans le but de n’avoir plus qu’à le cuire ce matin au réveil. J’ai procédé comme une brioche, j’ai préparé la pâte hier soir, effectué une 1ere levée à température ambiante puis j’ai glissé la pâte dans les moules et j’ai installé tout ce petit monde au frigo pour la nuit. Ce matin j’ai enfourné pour 30 mn et là, c’était revival les années 80 !!!

Autre chose, je suis tombe en amour depuis un moment pour ces plats métalliques jetables, je trouve ça génial pour les cakes et brioches, ils sont piles à la taille que je préfére et trop pratique à transporter ! Le culcul mesure 18×7.5cm ! Oui je sais, c’est pas écolo … mais je vais bosser à pied !

500 g de farine T45

4 oeufs

70 g de beurre fondu

15 cl de lait

50 g de sucre

20 g de levure fraîche de boulangerie

1 cc de sel

___

Faire tièdir le lait puis y délayer la levure.

Dans le bol de votre robot muni du pétrin mettre la farine, les oeufs, le beurre, le sucre, le sel puis le lait avec la levure. Commencer à pétrir à la vitesse minimum pendant au moins 10 à 15 mn. La pâte doit devenir lisse et élastique. La rabattre dans le bol avec une corne (ou une spatule) puis la laisser doubler voir tripler de volume sous un linge propre et à l’abri des courants d’air. Elle est ultra collante, pas de panique …

Lorsqu’elle a bien levé, en glisser la moitié dans l’un de vos moules à cakes et l’autre dans l’autre (Ha-Ha-Ha).

Laisser au frigo pour la nuit (ou attendre qu’elle ait doubler de volume).

Préchauffer le four à 160°C puis enfourner pour 30 mn.

J’ai choisi de ne pas le dorer pour conserver l’esprit “pain”.