Sorti de prison il y a quelques mois, le fils de l’octogénaire s’était installé chez sa mère.

Début octobre, une dame de 85 ans s’est présentée au commissariat de la division Nord du quartier de la Mosson.

Accompagnée de sa fille chez qui elle s’était réfugiée « après avoir été retrouvée ensanglantée dans la rue », rapporte France 3, l’octogénaire était venue déposer plainte contre son fils aîné, âgé de 49 ans.

___
Selon la vieille dame, ce dernier l’aurait progressivement isolée de son entourage, la frappant et la privant de nourriture pendant plusieurs mois. Sorti de prison il y a environ un an, le quadragénaire s’était installé chez sa mère domiciliée dans le quartier de la Mosson, au nord de Montpellier.

Très affaiblie, la victime aurait perdu près de 10 kilos en quelques mois après que son fils l’a privée de nourriture.

« Son tortionnaire aurait également interdit l’accès de l’appartement de sa mère aux aides-ménagères qui l’auraient nourrie en cachette à l’aide de compléments alimentaires », écrivent les journalistes de France Télévision.

« Frappée à coups de pied et de poing et contrainte de se taire »
___
D’après le média local Le Metropolitain, « le fils avait subtilisé la carte bancaire de sa mère » pour l’empêcher de pouvoir faire ses courses.

« Frappée à coups de pied et de poing et contrainte de se taire, sous la menace d’un couteau » placé sous sa gorge, l’octogénaire a finalement été recueillie par des voisins avant de trouver refuge chez sa fille fin septembre.

Interpellé le 10 octobre, le fils de la victime a été placé en garde à vue. Il a été déféré le lendemain devant le parquet montpelliérain.

Selon France 3, le suspect « présenterait des troubles du comportement, entendrait des voix et aurait été vu menaçant le mobilier urbain ».

Rouée de coups et hospitalisée en 2018, l’octogénaire avait déjà déposé plainte contre son fils avant de la retirer.