La réputation de certains organismes n’est plus à faire. Et Sophie Gleize en a fait l’amère expérience. Presque aveugle, Pôle Emploi lui a proposé un poste de conducteur de train.

Aveugle, elle reçoit une offre de Pôle Emploi

Sophie Gleize est demandeuse d’emploi. Sauf qu’elle souffre d’une déficience visuelle à plus de 80%. Une maladie génétique rare, la rétinite pigmentaire, qui s’est emparée progressivement de sa vue, depuis 15 ans. Mais qu’à cela ne tienne, elle compte bien trouver un travail.
___
Habitant Saint-Maur, cette femme de 55 ans a reçu un mail improbable. « Tout arrive sur la boîte mail de mon fils, puisque je ne peux pas lire les courriers ». L’offre de travail vantait les mérites des nombreux postes de conducteurs de train à pourvoir à la SNCF.

« J’étais surprise et déçue quand il m’a lu cette proposition complètement débile. Ca montre à quel point quand on est handicapée et qu’on veut, rien n’est adapté à notre spécificité. Tout ça est ridicule plus que grave. »

Ce n’est pas la première annonce que reçoit Sophie. Pôle Emploi, en deux ans, lui en a proposé … 2.